Le principe de l’e-commerce peut développer différentes sortes de prestations pour l’entreprise. Ainsi, pour développer sa chaine de distribution, elle peut opter entre ces 5 stratégies.

Les 3 principales stratégies utilisées

Parmi les stratégies high-tech utilisées dans le développement de l’e-commerce, on a 3 grandes catégories. Il s’agit du click & mortar, de la vitrine et de la boutique en ligne. Le clic & mortar consiste en une combinaison du commerce traditionnel et l’utilisation de l’outil internet. Dans ce sens, l’entreprise fera un lien entre le magasin en ligne et celui, physique. Les clients pourront ainsi, faire le repérage d’un produit ou d’un service en ligne et s’assurer de l’achat directement au magasin physique. Mais également en vice-versa, le client peut faire le repérage dans le magasin physique et acheter en ligne. Concernant la vitrine du commerce, il s’agit de l’appellation des sites web institutionnels. Pour eux, les pages du site vont servir pour la présentation de manière statique, les offres de l’entreprise. Le site sera ainsi conçu comme un catalogue. Enfin, la boutique en ligne est un site qui est purement en ligne et purement commercial. La boutique en ligne permet de vendre des produits ou des services uniquement en ligne et considère un système de paiement en ligne

L’e-galerie et l’e-comptoir, deux compléments qu’on retrouve de plus en plus

Concernant l’e-galerie, c’est une forme de centre commerciale en ligne. Dans l’e-galerie, diverses entreprises qui n’ont pas les mêmes activités et les mêmes offres vont se regrouper pour offrir différentes sortes de produits. Elle permet également aux entreprises, intégrant le système, de diminuer les charges concernant l’accès au réseau et de jouir d’une chaine de chalandise très importante. Pour ce qui est de l’e-comptoir, il s’agit d’un système qui permet à une petite entreprise d’intégrer la plateforme d’une grande entreprise, qui en sera donc l’hébergeur. Toutefois, la petite entreprise devra s’acquitter d’un droit d’entrée ainsi que la mise à disposition d’une commission de 3 à 5 % sur les ventes réalisées. En contrepartie, l’entreprise hébergée bénéficiera d’un service d’animation ainsi que d’autres prestations concernant le processus d’achat, la gestion des commandes, de la livraison et des paiements des consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *